LE RAMPING

2016-03-25 - Léo Climber – Coach OCR

LE RAMPING Le besoin et l'envie de pratiquer un sport différent sont de plus en plus fréquent de nos jours. Un sport mêlant aventure, difficultés, dépassement. On remarque depuis quelques temps, un véritable engouement pour les mudraces, une discipline où le sens de l'improvisation, de l'adaptation doit être développé pour faire face à des situations inattendues, une véritable aventure.

L'envie de se surpasser, le goût de l'aventure, la participation à des événements hors du commun répondent à un besoin de l'homme et de la femme moderne. Nous désirons tous au moins une fois dans notre vie savoir où sont nos possibilités réelles. Nous recherchons de l'imprévu au-delà de nos stades, salles de sports bien trop aseptisés. Les courses d'obstacles sont accessibles à tous, quel que soit le niveau, il existe des tas de courses, chacune quasiment avec un style différent, elles apparaissent aujourd'hui comme un phénomène de mode. Ces aventures sportives recrutent de plus en plus d'adeptes et c'est une excellente chose, mais pour profiter pleinement de ces challenges, pour aller au bout de ces épreuves et pour en profiter pleinement, il est parfois nécessaire de s'y préparer physiquement et mentalement car il s'agit bien d'une activité à grandes exigences. On ne s'engage pas dans une course à obstacles sans suivre une préparation particulière... Les articles qui suivront seront d'une grande valeur pour les Racers, ils vous donneront un aperçu très clair sur la préparation spécifique, les techniques de franchissement, l'alimentation, la fatigue et le mental.

LE RAMPING

Technique : le ramper costal Voilà un obstacle loin d'être simple que vous soyez compétiteur ou coureur débutant dans les courses d'obstacles. Une technique assez simple vous permettra de vous économiser, d'éviter par la même occasion les risques de ressortir du ramping avec des bobos qui pourraient compromettre votre réussite. Pour commencer, avant d'aborder votre obstacle soufflez un bon coup ! Engagez-vous sous le premier fil, vous devrez toujours garder les épaules orientées vers la sortie de l'obstacle, le corps perpendiculaire à la progression. La jambe supérieure (du dessus) servira d'élément moteur, propulseur, afin de faire glisser le bassin vers l'avant. Ce glissement sera accentué par l'inertie de la jambe du dessous. Replacer rapidement vos mains, votre bassin, et la jambe supérieur pour renouveler l'opération. Plus votre poussé sur cette jambe sera efficace, plus vous augmenterez le glissement.

Entraînement : pour parfaire votre technique, n'hésitez pas à vous entraîner sur une surface confortable, au fur et à mesure, baisser votre centre de gravité pour être au plus près du sol.

Progression : une fois cette technique maîtrisé, je vous recommande de placer si possible deux ou trois roulades sur le côté afin de récupérer un peu. Une dernière technique vous permettra encore de vous économiser, il s'agit du rampé ventral, beaucoup plus simple mais plus gourmand en énergie. Utiliser simplement les jambes pour pousser le sol, n'oubliez pas non plus d'utiliser vos mains. Jambe gauche fléchie qui pousse et coude droit vers l'avant. Conclusion : voilà, vous avez trois différentes méthodes pour parfaire votre technique sur le ramping. Vous avez les cartes en mains, à vous de jouer.

Par Léo Climber – Coach OCR - Bootcamp-Coaching


QUI SOMMES-NOUS


Créé en 2013, courseobstacle.com est un répertoire de courses à obstacles. Il se veut un incontournable pour toute personne désirant se tenir au courant des événements dans ce domaine. Que vous soyez un coureur débutant, intermédiaire ou expérimenté, vous y trouverez des courses à votre goût et des informations afin d'y être préparé autant physiquement que mentalement.

ABONNEZ-VOUS!


Vous recevrez toutes les informations et promotions de courseobstacle.com
   

COPYRIGHT© 2013-2017 courseobstacle.com. Tout droit réservé.